Dossier

Syndromes démyélinisants liés à des thérapeutiques immunomodulatrices ciblées

Mis en ligne le 28/02/2022

Auteurs : J. Kedra, B. Fautrel

  • Les anti-TNF sont délétères chez les sujets atteints d'une pathologie démyélinisante préexistante et sont contre-indiqués chez les patients ayant des antécédents de maladie démyélinisante.
  • La fréquence des événements démyélinisants “de novo” ne semble pas significativement augmentée sous anti-TNF au cours des rhumatismes inflammatoires chroniques.
  • Certains tDMARD, comme les anti-CD20 et peut-être les anti-IL-6R, l'abatacept et les inhibiteurs de JAK, pourraient permettre de contrôler à la fois les rhumatismes inflammatoires chroniques et les pathologies démyélinisantes coexistantes.
  • Les autres tDMARD (anti-IL-17, anti-IL-12/23) n'ont pas d'effet démontré sur les systèmes nerveux central et périphérique.
Liens d'interêts

J. Kedra déclare avoir des liens d’intérêts avec la Fondation pour la recherche médicale (subvention dans le cadre d’une thèse de sciences sur la thématique des événements neurologiques sous traitements immunomodulateurs ciblés au cours des rhumatismes inflammatoires chroniques).

B. Fautrel déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Amgen, Biogen, BMS, Celltrion, Fresenius Kabi, Galapagos, Gilead, Janssen, Lilly, Medac, MSD, Mylan, Nordic Pharma, Novartis, Pfizer, Roche, Sandoz, Sanofi Genzyme, Sobi, UCB (subventions de recherche, honoraires).

auteurs
Dr Joanna KEDRA

Médecin, Rhumatologie, Groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Bruno FAUTREL

Médecin, Rhumatologie, Groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Neuromusculaire
Mots-clés