Mise au point

Traitement des SEP progressives : bientôt la transformation des essais en AMM ?

Mis en ligne le

Mis à jour le 26/10/2017

Auteurs : S. Wiertlewski

  • De très nombreuses molécules sont en cours d'évaluation dans la SEP. Certaines ont bien démontré leurs capacités à diminuer l'inflammation et les poussées dans les formes rémittentes de la maladie (SEP-RR), mais elles ne sont pas toutes efficaces dans les formes progressives (SEP-PP).
  • Les 3 à retenir sont :
  • le siponimod ou BAF312, modulateur du récepteur sphingosine 1-phosphate (S1P), agit sélectivement sur S1P-1 et S1P-5 ;
  • la biotine ou vitamine H, hydrosoluble, appartenant à la famille B, agit en tant que cofacteur des enzymes décarboxylases, impliquées dans les étapes clés du métabolisme énergétique ;
  • l'ocrélizumab, anticorps monoclonal humanisé IgG1 dirigé contre les cellules B CD20.
Liens d'interêts

L’auteur déclare avoir des liens d’intérêts avec Biogen-Idec, Genzyme, Merck-Serono, Novartis, Roche, Sanofi-Aventis et Teva.

auteur
Dr Sandrine WIERTLEWSKI
Dr Sandrine WIERTLEWSKI

Médecin
Neurologie
Centre hospitalier, Nantes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Sclérose En Plaques
Mots-clés