Mise au point

Troubles psychiatriques au cours de la sclérose en plaques

Mis en ligne le 06/09/2018

Mis à jour le 19/09/2018

Auteurs : F. Cassedanne, M.C. Gay, N. Berle, O. Heinzlef

Les comorbidités psychiatriques, en particulier la dépression et l'anxiété, sont fréquentes chez les patients atteints de SEP. Ces troubles sont sous-diagnostiqués, sous-traités et associés à une aggravation du handicap et à une diminution de la qualité de vie et de l'adhésion au traitement. Les troubles comportementaux sont plus fréquents que les troubles psychiatriques sévères et sont probablement consécutifs à une déficience cognitive. La toxicomanie peut également être sous-estimée. Bien que la fréquence élevée de la comorbidité psychiatrique soit due à des facteurs psychosociaux, la démyélinisation et l'inflammation pourraient jouer un rôle. La comorbidité psychiatrique chez les patients atteints de SEP mérite une attention clinique, car elle est associée à un risque accru de suicide.

Liens d'interêts

F. Cassedanne déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.
Les autres auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Fanny CASSEDANNE

Psychologue, Réseau sclérose en plaques, Île-de France Ouest, Saint-Germain-en-Laye, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Olivier HEINZLEF

Médecin, Neurologie, Centre de ressources et de compétences pour la sclérose en plaques, Île-de France Ouest, Saint-Germain-en-Laye, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Sclérose En Plaques
Mots-clés