Cas clinique

Grand Prix Éditorial de l'Allergie 2019 – 3e lauréat – Gingembre : effet aphrodisiaque ou anaphylactique ?

Mis en ligne le 31/12/2019

Auteurs : J. Beatini, M. Benhayoun, A. Degoutte, M. Vivinus, C. Richard, J. Pradelli, S. Leroy

Une patiente de 27 ans, traitée pour un asthme intermittent léger dû à des allergies aux chats, aux acariens (Dermatophagoides farinae et Dermatophagoides pteronyssinus) et à l'armoise, est hospitalisée pour une exploration d'une suspicion d'allergie au gingembre, se manifestant par un gonflement pharyngé et une crise d'asthme immédiatement après la prise de gingembre cru et cuit.

Liens d'interêts

J. Beatini, M. Benhayoun, A. Degoutte, M. Vivinus, C. Richard, J. Pradelli et S. Leroy déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Julia BEATINI

Médecin, Pneumologie, Service de pneumologie, hôpital Pasteur 1, CHU, Nice, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Johana PRADELLI

Médecin, Pneumologie, Hôpital Pasteur, CHU, Nice, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Sylvie LEROY

Médecin, Pneumologie, Hôpital Pasteur, CHU, Nice, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
ORL
thématique(s)
Allergie
Mots-clés