Dossier

Bases pharmacologiques des effets disease modifier dans la maladie de Parkinson

Mis en ligne le 30/09/2011

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,39 Mo)
Le traitement de la maladie de Parkinson (MP) doit reposer à la fois sur une approche symptomatique et sur une modification du cours évolutif de la maladie en ciblant les mécanismes de la neurodégénérescence. Les cibles capables de moduler le processus neurodégénératif sont nombreuses : apoptose, stress oxydant, inflammation, excitotoxicité, facteurs neurotrophiques, métabolisme des métaux, agrégation protéique, dysfonction mitochondriale, etc. De nombreuses molécules, dont l’effet neuroprotecteur a été démontré sur le plan préclinique, sont en cours d’évaluation clinique. Parmi les traitements symptomatiques de la MP, seule la rasagiline, un inhibiteur de la monoamine oxydase B, a un impact sur le cours évolutif de la maladie, révélé par l’étude ADAGIO. Les mécanismes de cet effet sont probablement multiples, alliant une inhibition de mécanismes délétères.
centre(s) d’intérêt
Neurologie,
Pharmacologie
thématique(s)
Mouvements anormaux - Parkinson
Mots-clés