Dossier

Comment évaluer un thymorégulateur : concept et dessin d’étude

Mis en ligne le 12/10/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 94,76 Ko)
» L’évaluation de l’efficacité et la tolérance d’un thymorégulateur comprend l’évaluation du traitement à court terme (phase aigüe) d’un épisode dépressif, maniaque ou mixte et l’évaluation à long terme (phase de stabilisation, 2 à 6 mois après l’épisode aigu) puis en phase d’entretien (1 à 2 ans).
» La majorité des études évaluant l’effet à court terme d’un thymorégulateur sont des études randomisées contrôlées qui offrent un haut niveau de preuve, mais leurs résultats sont peu généralisables en pratique clinique. Les études observationnelles sont moins faciles à mener, mais les résultats sont plus représentatifs des populations rencontrées dans notre pratique courante.
» Pour l’évaluation à long terme, les études sont plus hétérogènes : méthodologies plus diverses, critères d’évaluation souvent différents d’une étude à l’autre. Par ailleurs, il manque des données concernant l’évaluation des traitements à plus long terme permettant d’évaluer l’intérêt d’un traitement à vie.
auteurs
Dr Marion GARNIER

Médecin, Psychiatrie, Centre médico-psychologique, CHU, Clermont Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Emmanuelle SAMALIN

Médecin, Oncologie, CRLC Val d'Aurelle, Montpellier, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Pierre-Michel LLORCA

Médecin, Psychiatrie, CHU, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pharmacologie
Mots-clés