Dossier

Intérêt des hypolipémiants dans la prise en charge des maladies neurologiques

Mis en ligne le 06/01/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 117,51 Ko)
» Statines et fibrates, utilisés pour leurs propriétés hypolipémiantes, possèdent en fait un mode d'action pharmacologique original et exercent des effets pléiotropes causant la modulation de cibles pharmacologiques variées.
» Les maladies neurologiques abordées ici, accident vasculaire cérébral, maladie d'Alzheimer, maladie de Parkinson, épilepsie et sclérose en plaque, possèdent une physiopathologie complexe mais sous-tendue par des mécanismes communs (inflammation, stress, oxydant, apoptose, etc.).
» Il existe des arguments expérimentaux en faveur d'une action des hypolipémiants sur ces mécanismes communs, suggérant un intérêt clinique potentiel dans la prise en charge des maladies neurologiques, au-delà du bénéfice lié à la normalisation du bilan lipidique.
auteurs
Dr Camille POTEY

Pharmacien, Centre régional de pharmacovigilance, CHU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Régis BORDET

Médecin, Neurologie, SCE DE PHARMACOLOGIE, LILLE CEDEX, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pharmacologie
Mots-clés