Dossier

Pharmacovigilance des vaccins à ARNm contre le Covid-19 : que sait-on au printemps 2022 ?

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : L. Chouchana, H. Geniaux, J. Micallef, M.B. Valnet-Rabier, M. Auffret

Les vaccins à ARNm (tozinaméran/BNT162b2 et élasoméran/mRNA-1273) constituent une des pierres ­angulaires de la lutte contre la pandémie de Covid-19 et ont contribué à sauver plusieurs centaines de millions de vie. La pharmacovigilance proactive mise en place en France a permis d'identifier, en temps réel, plusieurs signaux de sécurité, dont certains, tels que les myocardites, ont permis d'adapter la ­stratégie vaccinale. À l'heure actuelle, les signaux confirmés par l'Agence européenne des médicaments sont ­notamment les myocardites et péricardites, l'hypertension artérielle, ainsi que, spécifiquement pour le vaccin élasoméran/ mRNA-1273, l'érythème polymorphe et les réactions locales retardées au site d'injection.

Liens d'interêts

L. Chouchana, H. Geniaux, J. Micallef, M.B. ­Valnet-Rabier et M. Auffret déclarent ne pas avoir de liens ­d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Laurent CHOUCHANA

Pharmacien, Hopital Cochin, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Marine AUFFRET

Médecin, Pharmacologie, Hospices civils de Lyon, Lyon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pharmacologie
Mots-clés