Fiche

Le score de propension : Partie II - Exemple pour valider ou non l'utilité de la préparation colique

Mis en ligne le 05/09/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 780,05 Ko)

Dans les chirurgies colorectales, un préalable a longtemps consisté en la préparation, ou purge colique, avec l'idée que cette étape pouvait limiter la morbidité de l'intervention. Dans une étude de cohorte prospective nationale réalisée en 2002 par l'Association française de chirurgie (AFC) relative aux chirurgies colorectales, 1 421 patients furent inclus, dont 997 pour cancer colorectal et 424 pour diverticulites sigmoïdiennes. Une préparation colique était réalisée chez 1 153 patients, tandis que pour 252 autres, elle n'était pas faite ; enfin, l'information n'était pas donnée pour les 16 patients restants. Du fait du caractère observationnel de l'étude, aucune randomisation n'était prévue pour évaluer l'intérêt de la préparation colique… C'est donc un cas de figure idéal pour utiliser une approche basée sur un score de propension.

auteurs
M Fabrice KWIATKOWSKI

Division de recherche clinique, Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Silvy LAPORTE

Médecin, Pharmacologie, Hôpital Nord, CHU, Saint-Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pharmacologie
Mots-clés