Mise au point

L'allergie aux venins d'hyménoptères

Mis en ligne le 30/06/2020

Auteurs : J. Birnbaum

  • Les piqûres d'hyménoptères – abeilles, bourdons, guêpes (Vespula, Polistes) et frelons (Vespa crabro, Vespa velutina) – sont l'une des principales causes d'allergies sévères, avec plusieurs décès rapportés par an.
  • Le bilan allergologique repose sur des tests cutanés, par intradermoréaction de préférence, utilisant les venins de guêpes Vespula et Polistes et d'abeilles, et la recherche d'IgE spécifiques de ces mêmes venins.
  • Les dosages d'IgE spécifiques d'allergènes majeurs moléculaires recombinants spécifiques de l'insecte et des marqueurs de réactivité croisée par les CCD peuvent améliorer l'identification de l'insecte responsable.
  • L'immunothérapie spécifique (ITS) est le traitement de choix. Elle induit une diminution de la mortalité et de la morbidité en cas de repiqûre par un hyménoptère. Ses indications dépendent de la gravité de la réaction initiale, du risque de récidive (exposition) et des facteurs de risque présentés par le patient. Généralement, la durée de l'immunothérapie allergénique est d'au moins 5 ans, 3 ans si le bilan est devenu négatif. 
Liens d'interêts

J. Birnbaum déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

centre(s) d’intérêt
Pneumologie
thématique(s)
Allergologie
Mots-clés