Mise au point

BPCO : acquis et perspectives de la ventilation non invasive à long terme à domicile en 2020

Mis en ligne le 31/10/2020

Auteurs : J.F. Muir, M. Patout, A. Cuvelier

  • En cas de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) sévère au stade de l'insuffisance respiratoire chronique (IRC) hypoxique et hypercapnique, la mise en place d'une ventilation non invasive (VNI) au long cours doit être discutée :
    • au décours d'une insuffisance respiratoire aiguë (IRA) ayant nécessité une assistance respiratoire demeurant incomplètement sevrable de la VNI ou présentant une hypercapnie résiduelle à l'arrêt du support ventilatoire;
    • en cas d'hypercapnie chronique avec PaCO2 ≥ 55 mmHg malgré un traitement optimal ; la notion d'une instabilité avec hospitalisations récurrentes antérieures pour décompensations ultérieures constitue un argument supplémentaire pour mettre en place une VNI à long terme.
  • Dans tous les cas, la VNI doit s'attacher à corriger au moins partiellement l'hypercapnie en utilisant un niveau d'IPAP suffisant.
Liens d'interêts

J.F. Muir déclare avoir des liens d’intérêts avec Philips, Resmed, Breas (honoraires de conférencier), et est président de l’association ADIR (Aide à domicile aux insuffisants respiratoires).

M. Patout déclare avoir des liens d’intérêts avec Asten, Fisher & Paykel, Philips, Resmed (invitation à des congrès et/ou honoraires de conférencier).

A. Cuvelier déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Pr Jean-François MUIR

Médecin, Pneumologie, Président de la sous-section 51-01 du CNU, Rouen, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Maxime PATOUT

Médecin, Pneumologie, CHU Rouen, Rouen, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pneumologie
thématique(s)
BPCO
Mots-clés