Editorial

Dysfonction chronique du greffon après transplantation pulmonaire : un projet de recherche clinique exemplaire

Mis en ligne le 21/06/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 293,03 Ko)
Avec moins de 200 greffes en 2006 et plus de 300 en 2011, l'activité de transplantation pulmonaire s'est considérablement développée en France depuis 5 ans, ce qui est évidemment une excellente nouvelle. Il n'en reste pas moins que le pronostic de cette procédure qui sauve est toujours grevé à 5 ans par la survenue de la dysfonction chronique du greffon, s'exprimant le plus souvent sous la forme d'une bronchiolite oblitérante.
Les causes et les mécanismes de la bronchiolite oblitérante sont multiples et intriqués, et ceux que l'on connaît sont parfaitement décrits et développés dans l'article de ce numéro de La Lettre du Pneumologue (J. Le Pavec et al., Bronchiolite oblitérante post-transplantation pulmonaire, p. 86).
auteurs
Pr Antoine MAGNAN

Médecin, Pneumologie, Institut du thorax, CHU de Nantes, Université de Nantes, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Karine BOTTURI-CAVAILLES

Médecin, Institut du thorax, CHU de Nantes, Université de Nantes, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Adrien TISSOT

Médecin, Pneumologie, Institut du thorax, CHU de Nantes, Université de Nantes, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Christophe PISON

Médecin, Pneumologie, Clinique universitaire de pneumologie, CHU de Grenoble ; Inserm 1055, université Joseph-Fourier, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pneumologie,
Transplantation
thématique(s)
Poumon,
Transplantation pulmonaire
Mots-clés