Mise au point

Efficacité des biothérapies dans l'asthme avec des comorbidités ORL

Mis en ligne le 31/10/2022

Auteurs : C. Thibaut de Ménonville, C. Taillé

  • Asthme avec inflammation de type T2 et polypose nasosinusienne sont fréquemment associés et partagent des mécanismes physiopathologiques en commun.
  • La polypose nasosinusienne est volontiers associée à la sévérité de l'asthme et contribue au fardeau de la maladie.
  • L'association d'un asthme et d'une polypose nasosinusienne prédit une meilleure réponse sur le contrôle de l'asthme aux biothérapies ciblant la voie de l'IL-5, de l'IL-4 et de l'IL-13.
  • L'existence d'un asthme chez un patient ayant une polypose nasosinusienne peut orienter le choix d'un traitement par biothérapie plutôt qu'une reprise chirurgicale.
  • La prescription d'une biothérapie et l'évaluation de ses effets respectifs sur l'asthme et la polypose nécessitent une collaboration étroite entre pneumologues et ORL.
Liens d'interêts

C. Thibaut de Ménonville déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

C. Taillé déclare avoir des liens d’intérêts avec AstraZeneca, Novartis, BI, GSK, Sanofi, Roche (investigateur) ; AstraZeneca, GSK, Novartis, Sanofi, Teva (activités d’expertise ou de conseil) ; AstraZeneca, GSK, Novartis, Sanofi, Teva, Chiesi (participation à des congrès, action de formation ou de communication).

auteurs
Dr Charlotte THIBAUT DE MÉNONVILLE

Médecin, Pneumologie, Hôpital Bichat, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Camille TAILLÉ

Médecin, Pneumologie, Hôpital Bichat, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pneumologie
Mots-clés