Dossier

Hypertension pulmonaire associée aux pathologies cardiaques gauches : “état des lieux” à l'aube des futures recommandations internationales

Mis en ligne le 22/04/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 802,05 Ko)
L'hypertension pulmonaire (HTP) dépistée en échocardiographie est une problématique quasi quotidienne en cardiologie. Si la crainte est celle d'une hypertension artérielle pulmonaire idiopathique, le plus fréquemment, cette HTP est liée aux pathologies du coeur gauche (HTP du groupe 2 de l'OMS) et, en premier lieu, à l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection ventriculaire gauche préservée. Dans le contexte des pathologies du coeur gauche, l'HTP est un marqueur de sévérité (et/ou de décompensation avec rétention hydrosodée). Depuis plusieurs années, il est observé un nombre significatif de patients avec une HTP (évaluée sur la PAP systolique en échographie et/ou la PAP moyenne en cathétérisme) qui semble “disproportionnée” par rapport à la pathologie cardiaque gauche causale. Une pathologie vasculaire pulmonaire réactionnelle est alors suspectée, très souvent associée à une aggravation des symptômes et sans doute du pronostic.
auteur
Pr Nicolas LAMBLIN
Pr Nicolas LAMBLIN

Médecin
Cardiologie et maladies vasculaires
Institut coeur-poumon, CHRU, Lille
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Cardiologie,
Pneumologie
thématique(s)
HTAP
Mots-clés