Publirédactionnel

Maladie de Niemann-Pick A et B (ASMD) et pneumopathies interstitielles diffuses

Mis en ligne le 27/09/2021

Auteurs : Pr Raphael Borie, Dr Olivier Lidove, Pr Bruno Crestani

Lire l'article complet (pdf / 204,90 Ko)

Les lysosomes sont des organites intracellulaires responsables de la dégradation et du recyclage des macromolécules. Les maladies lysosomales constituent un groupe de maladies héréditaires causées par des mutations des gènes codant pour des enzymes lysosomales. Parmi ces maladies, la maladie de Niemann-Pick de type A ou B est associée à des pneumopathies interstitielles diffuses (PID).
Elle est liée à un déficit en sphingomyélinase acide (en anglais, acid sphingomyelinase deficiency, ASMD). L'ASMD est une maladie autosomique récessive, liée à des mutations du gène SMPD1, qui code pour la sphingomyéline phosphodiestérase 1, ou sphingomyéline acide. Le déficit en cette enzyme est responsable de l'accumulation intracellulaire anormale de lipides, dont la sphingomyéline. Ils'agit d'une maladie rare sans prédominance homme-femme et avec une incidence de 0,4 à 1 cas pour 100000 nouveau-nés [1]. L'ASMD A est caractérisée par une atteinte neurologique sévère dans l'enfance, généralement mortelle entre 2 et 4 ans; l'atteinte pulmonaire est rare. L'ASMD B se présente typiquement comme une PID associée à une hépatosplénomégalie et à une thrombocytopénie chez un adulte [1]. L'ASMDA et l'ASMD B correspondent à 2 extrêmes d'un continuum clinique avec des présentations intermédiaires possibles (ASMD AB).
La maladie de Niemann-Pick de type C est séparée de l'ASMD dont elle diffère biochimiquement (anomalie du trafic du cholestérol intracellulaire) et génétiquement (mutation de NPC1 et NPC2). Elle se caractérise par une atteinte du système nerveux central, l'atteinte pulmonaire étant exceptionnelle. Cet article se concentre sur l'ASMD B.

 

Liens d'interêts

R. Borie déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche et Boehringer Ingelheim (subventions et honoraires personnels) et avec Sanofi Genzyme et Savara (honoraires personnels) en dehors du travail soumis.

O. Lidove déclare avoir des liens d’intérêts avec Amicus, Sanofi Genzyme et Takeda/Shire (honoraires personnels) en dehors du travail soumis.

B. Crestani déclare avoir des liens d’intérêts avec Boehringer Ingelheim (subventions et honoraires personnels), Roche, Sanofi , Apellis et AstraZeneca (honoraires personnels) et Medimmune (subventions) en dehors du travail soumis.

auteurs
Pr Raphaël BORIE

Médecin, Pneumologie, Centre de compétences des maladies pulmonaires rares, Hôpital Bichat, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Olivier LIDOVE

Médecin, Médecine interne, Groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Bruno CRESTANI

Médecin, Pneumologie, Centre de compétences des maladies pulmonaires rares, Hôpital Bichat, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts