Onco-pneumologie

Mésothéliome malin pleural : actualités et perspectives thérapeutiques

Mis en ligne le 26/06/2012

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 482,18 Ko)
Le mésothéliome pleural malin reste une tumeur rare, consécutive à l’exposition professionnelle aux fibres d’amiante. En France, 800 à 1 000 cas/an sont recensés. La carcinogenèse moléculaire, imparfaitement comprise, implique les gènes NF2, c-met, WT1, RASSF1, p16 et BAP-1 qui régulent l’invasion, la motilité et le contrôle de la division cellulaire et l’apoptose. Le rôle de certaines molécules d’adhésion et d’invasion tumorale a été découvert récemment, faisant de leurs inhibiteurs autant de pistes thérapeutiques pour l’avenir. La thoracoscopie, examen diagnostique de base, permet des biopsies profondes. Le diagnostic histologique reste en effet difficile et se fonde sur une analyse immunohistochimique. La thérapeutique repose sur l’irradiation précoce des trajets de ponction et, parfois, sur une chirurgie de debulking. La chimiothérapie par le doublet pémétrexed-sel de platine demeure le standard de traitement des formes inopérables. Le bévacizumab est évalué dans l’essai de phase III MAPS, qui doit s’achever fin 2013.
auteur
Pr Arnaud SCHERPEREEL

Médecin
Pneumologie
Hôpital Calmette, CHRU, Lille
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Pneumologie