Onco-pneumologie

Oncologie thoracique : 20 ans de progrès, mais encore du chemin à parcourir

Mis en ligne le 12/03/2018

Mis à jour le 15/03/2018

Auteurs : Denis Moro-Sibilot

  • La décision thérapeutique dans les stades métastatiques des cancers bronchiques non à petites cellules repose sur l'analyse histologique, l'analyse moléculaire et le statut PD-L1 de la tumeur.
  • Des inhibiteurs de kinases doivent être proposés aux patients porteurs de mutations de l'EGFR, de BRAF, de Met exon 14, de HER2 ou de réarrangements de ROS1, ALK et NTRK1.
  • L'immunothérapie est proposée dès la première ligne métastatique chez les patients dont la tumeur exprime PD-L1 sur plus de 50 % des cellules.
  • L'immunothérapie peut être proposée en deuxième ligne quel que soit le statut PD-L1 des tumeurs.
Liens d'interêts

L’auteur déclare avoir des liens d’intérês avec Roche, MSD, BMS, Pfizer, Takeda, AbbVie, AstraZeneca, Lilly, Novartis, Boehringer Ingelheim.

auteur
Pr Denis MORO-SIBILOT
Pr Denis MORO-SIBILOT

Médecin
Pneumologie
CHU de Grenoble-Alpes, Grenoble
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Pneumologie,
Oncologie thoracique
Mots-clés