Mise au point

Prise en charge de la polypose nasosinusienne à l'ère des biothérapies

Mis en ligne le 31/08/2019

Auteurs : J.J. Braun

La PNS (polypose nasosinusienne) est une maladie hétérogène (évolution, sévérité, comorbidité) difficile à évaluer. En effet, la problématique du phénotype, du génotype et de l'endotype se pose, et celle de l'analyse des indications et des échecs thérapeutiques antérieurs. Nouveau traitement d'intérêt, les biothérapies (dupilumab, mépolizumab, etc.) requièrent toutefois une analyse critique des études récentes. Le recul est trop court pour permettre l'évaluation de leur efficacité et leur tolérance à long terme et celle du rapport coût/efficacité face à la fréquence des PNS et aux autres traitements conventionnels. Les indications des biothérapies pour le traitement de la RSC (rhinosinusite chronique) avec PNS répondent “idéalement” à 5 critères pour EUFOREA : présence d'une inflammation Th2, nécessité de corticoïdes per os dans les 2 années précédentes, altération significative de la qualité de vie, anosmie persistante, asthme associé (comorbidité). Les auteurs analysent ce type de traitement à travers une revue critique de la littérature récente pour proposer un algorithme pragmatique pour le traitement de la RSC avec PNS.

Liens d'interêts

J.J. Braun déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Pr Jean-Jacques BRAUN
Pr Jean-Jacques BRAUN

Médecin
Chirurgie de la face et du cou
Hôpital de Hautepierre, CHU, Strasbourg
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Pneumologie
thématique(s)
Infections respiratoires
Mots-clés