Cas clinique

La difficile reconnaissance du trouble dissociatif de l'identité

Mis en ligne le 30/06/2021

Auteurs : O. Piedfort-Marin

  • Petra est une jeune femme de 25 ans que je reçois pour un entretien diagnostique à la demande de sa psychiatre, ­hésitante entre le diagnostic de schizophrénie, posé par l'hôpital psychiatrique, et celui de trouble dissociatif de ­l'identité (TDI). Les enjeux du diagnostic différentiel sont le rapport auprès des assurances, le choix du traitement et ­l'information communiquée à la patiente et à sa famille.
Liens d'interêts

O. Piedfort-Marin déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Olivier PIEDFORT-MARIN

Psychologue
Institut romand de psychotraumatologie; université de Lorraine, Lausanne
Suisse
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Psychiatrie
Mots-clés