Hommage

Hommage

Mis en ligne le 20/04/2017

Mis à jour le 12/04/2017

Auteurs : I. Berlin

Lire l'article complet (pdf / 107,16 Ko)

Gilbert Lagrue nous a quittés le 11 novembre 2016 à l'âge de 94 ans. J'avais fait sa connaissance dans les années 1990, quand je commençais à m'intéresser au tabac et au sevrage tabagique. Gilbert, professeur
en néphrologie, était le premier grand médecin français à avoir pris conscience de l'importance du tabagisme en tant que facteur de risque de morbidité et de mortalité. Il a créé la première consultation de sevrage tabagique en 1977, alors que le tabagisme était encore considéré comme une habitude de vie agréable, que l'on fumait partout, à la maison, dans les trains et les restaurants, et que personne ne pensait s'intoxiquer, intoxiquer les autres et réduire son espérance de vie. La société et le milieu médical n'étaient pas vraiment prêts à écouter les messages de Gilbert. Même des années plus tard, seuls certains de ses amis, comme le Pr Joël Ménard, se rendaient compte des implications du tabagisme pour la clinique et pour la santé publique.

Sans l'impulsion enthousiaste de Gilbert, nous n'aurions pas les consultations de sevrage tabagique, les postes dédiés, la formation des professionnels de santé pour la prise en charge des fumeurs.
Gilbert incarnait pour ceux qui le connaissaient personnellement une médecine considérée aujourd'hui comme un peu démodée : humaniste, personnelle et personnalisée, fondée sur la connaissance approfondie de l'homme, ce qui doit rester une priorité aussi à l'époque des avancées technologiques majeures. Sa curiosité n'avait pas de limite et, même à 90 ans, il suivait de près la littérature scientifique et transmettait son savoir, régulièrement mis à jour, aux plus jeunes.

Ivan Berlin

auteur
Dr Ivan BERLIN
Dr Ivan BERLIN

Médecin
Addictologie / toxicomanies et alcoologie
Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Psychiatrie
Mots-clés