Dossier

Maladies cardiovasculaires et métaboliques dans les troubles psychiatriques sévères

Mis en ligne le 31/12/2022

Auteurs : O. Godin

  • L'espérance de vie des individus souffrant de troubles psychiatriques est diminuée de 10 à 20 ans par rapport à la population générale.
  • Les maladies cardiovasculaires sont la 1re cause de mortalité dans les maladies psychiatriques.
  • La prévention et le traitement des maladies cardiovasculaires dans cette population doivent être réalisés systématiquement dans une perspective de prise en charge globale.
  • Une collaboration étroite de l'ensemble des professionnels de santé est un élément essentiel pour une meilleure prise en charge des patients.
Liens d'interêts

O. Godin déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Ophélia GODIN

Médecin
Psychiatrie
Université Paris-Est Créteil, Créteil
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Psychiatrie
Mots-clés