Dossier

Maladies thromboemboliques veineuses et troubles psychiatriques

Mis en ligne le 31/12/2022

Auteurs : B. Pignon, R. Attal

Les troubles psychiatriques sont associés à une mortalité précoce, notamment par maladies cardiovasculaires. Les troubles psychiatriques sont associés à plusieurs facteurs de risque de maladies thromboemboliques veineuses (MTEV), notamment la sédentarité, l'inflammation de bas grade, le syndrome métabolique ou la consommation de tabac. La prise d'antipsychotiques (de 1re et de 2e génération), d'antidépresseurs et/ou de benzodiazépines est associée à un risque élevé de MTEV. Les troubles psychotiques (dont la schizophrénie), les troubles de l'humeur (dépressifs et bipolaires) et les troubles anxieux sont associés à un risque élevé de MTEV. Cette augmentation du risque est probablement liée à la fois à la prise de psychotropes, mais aussi à des facteurs associés aux troubles psychiatriques eux-mêmes (symptômes négatifs dans la schizophrénie, comorbidités addictives, syndrome métabolique, dysrégulation de l'axe hypothalamo-hypophysaire, etc.).

Liens d'interêts

B. Pignon et R. Attal déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Baptiste PIGNON

Médecin
Psychiatrie
Hôpitaux universitaires Henri-Mondor, AP-HP, Créteil
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Psychiatrie
Mots-clés