Dossier

Anatomopathologie des proliférations mammaires intraépithéliales

Mis en ligne le 30/06/2020

Auteurs : N. Joyon, L. Roger-Busch, M. Lacroix-Triki

Les lésions frontières regroupent différentes entités selon le type cellulaire qui les constitue : hyperplasie canalaire atypique, métaplasie cylindrique atypique, hyperplasie lobulaire atypique, hyperplasie apocrine atypique. Leur diagnostic microscopique est difficile, en particulier sur matériel biopsique, et la reproductibilité interobservateur n'est pas optimale. L'identification de ces lésions par le pathologiste se base sur l'application stricte de critères morphologiques et phénotypiques. Bien que les avancées récentes en biologie moléculaire aient permis de mieux définir ces lésions, ces données ne sont pas encore utilisées en pratique quotidienne.

Liens d'interêts

N. Joyon, L. Roger-Busch, M. Lacroix-Triki déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteurs
Dr Natacha JOYON

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Gustave-Roussy Cancer Campus, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Magali LACROIX-TRIKI

Médecin, Anatomie et cytologie pathologiques, Gustave-Roussy Cancer Campus – Grand Paris, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Sénologie,
Oncologie sénologie
Mots-clés