Dossier

Désescalade thérapeutique en radiothérapie du cancer du sein infiltrant

Mis en ligne le 30/09/2019

Auteurs : C. Hennequin, S. Guillerm, L. Quero

  • La désescalade en radiothérapie peut prendre plusieurs formes, certaines étant d'ores et déjà validées, d'autres nécessitant des études complémentaires.
  • L'hypofractionnement a fait l'objet de plusieurs essais qui ont permis de montrer l'équivalence des schémas courts (42,5 Gy en 16 fractions, 41,6 Gy en 13 fractions ou 40 Gy en 15 fractions) sur des schémas plus longs. Il peut être proposé dès l'âge de 50 ans et être complété si besoin par un boost sur le volume tumoral.
  • La radiothérapie partielle peut être proposée chez les patientes de bon pronostic, soit par curiethérapie interstitielle, soit par radiothérapie modérément hypofractionnée.
  • La radiothérapie peropératoire a des indications plus restreintes.
Liens d'interêts

C. Hennequin déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

S. Guillerm et L. Quero n’ont pas déclaré leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Pr Christophe HENNEQUIN

Médecin, Radiothérapie, Hôpital Saint-Louis, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Laurent QUERO

Médecin, Oncologie, Hôpital Saint-Louis, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Sénologie,
Oncologie sénologie
Mots-clés