Dossier

Irradiation de la chaîne mammaire interne dans le cancer du sein

Mis en ligne le 19/04/2018

Mis à jour le 03/05/2018

Auteurs : C. Hennequin, S. Guillerm, L. Quero

Recommandé par 1 personne

  • L'irradiation des aires ganglionnaires dans le cancer du sein, en particulier de la CMI, reste un sujet débattu. Trois essais randomisés en ont évalué l'intérêt. L'essai français, incluant 1 334 patientes, ne montre pas de bénéfice significatif, mais il a été sous-dimensionné. Les essais européens et canadiens démontrent à l'inverse que l'irradiation ganglionnaire, incluant la CMI, améliore la survie globale (SG) de 1,6 % (HR = 0,88 dans une méta-analyse). Le bénéfice à l'irradiation de la CMI existe probablement, mais il est limité.
  • Il importe de définir les caractéristiques des patientes qui vont réellement en tirer profit. Il est encore difficile de pouvoir définir précisément cette population.
  • L'irradiation de la CMI est responsable d'une augmentation de la toxicité cardiaque et pulmonaire.
  • Pour chaque patiente, la balance bénéfice-risque doit être évaluée individuellement, ce qui nécessite une étude dosimétrique précise dès qu'une irradiation mammaire interne est programmée.
Liens d'interêts

C. Hennequin déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Pr Christophe HENNEQUIN

Médecin, Radiothérapie, Hôpital Saint-Louis, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Laurent QUERO

Médecin, Oncologie, Hôpital Saint-Louis, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Sénologie,
Oncologie sénologie
Mots-clés