Editorial

La radiothérapie du cancer du sein à l'heure de la médecine de précision

Mis en ligne le 19/04/2018

Mis à jour le 03/05/2018

Auteurs : Dr Marc Bollet

Télécharger le pdf (pdf / 65,29 Ko)

La “précision” est un terme qui s'applique dorénavant particulièrement bien à la radiothérapie. Nous le détaillons dans ce numéro spécial consacré à ce sujet.

La précision est balistique tout d'abord. Elle est permise aujourd'hui par le recours systématique à des images 3D, requérant des méthodes de modulation d'intensité, plus ou moins sophistiquées. Elle est vérifiée dans les techniques appelées “stéréotaxiques”, qui permettent de délivrer des doses très élevées, en peu de séances dans un volume cible avec une précision inframillimétrique, très utiles dans les situations oligométastatiques. Elle l'est aussi par la possibilité de recourir à des radiothérapies mammaires peropératoires.

La précision doit aussi concerner la définition des volumes cibles. Les possibilités thérapeutiques en ce qui concerne les aires ganglionnaires sont variées ; il est utile d'argumenter la prise en compte de celles-ci et de le faire de façon concertée et pluridisciplinaire.
Cette définition peut également concerner maintenant le volume mammaire et conduire à s'interroger sur le recours à une radiothérapie partielle et accélérée du sein.

Enfin, la radiothérapie gagnera ses galons de traitement de précision quand ses modalités ou sa place même s'adapteront à la maladie et au malade. Une radiothérapie accélérée (plus courte) et hypofractionnée (moins de séances) est actuellement possible, voire recommandée dans des cas particuliers. Le Graal serait ainsi de proposer une radiothérapie lorsque le cancer le justifie avec une définition sur mesure du volume et de la dose, adaptés à une appréciation fine du rapport bénéfice-risque. Une meilleure connaissance de la radiosensibilité de l'hôte et de la tumeur est un prérequis indispensable à cette personnalisation de la radiothérapie.

Merci à toutes les personnes qui ont collaboré à ce numéro. Je vous en souhaite une lecture instructive.

Liens d'interêts

M. Bollet déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Marc BOLLET
Dr Marc BOLLET

Médecin
Radiothérapie
Institut de cancérologie et centre de radiothérapie Hartmann, Levallois-Perret
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Sénologie,
Oncologie sénologie
thématique(s)
Traitement
Mots-clés