Dossier

La recherche fondamentale … Utiliser des modèles animaux pour établir des modèles précliniques : les xénogreffes dérivées de patients

Mis en ligne le

Mis à jour le 19/07/2017

Auteurs : P. Cottu, E. Marangoni

  • Les PDX (Patient Derived Xenografts) sont des modèles tumoraux qui consistent à greffer des tumeurs humaines sur des souris immunodéficientes.
  • Les PDX ont amplement contribué à caractériser l'hétérogénéité tumorale et à modéliser la réponse et la résistance aux traitements.
  • Les PDX ne permettent actuellement pas d'étudier les interactions avec le stroma tumoral et la réponse immune.
Liens d'interêts

P. Cottu déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

E. Marangoni n’a pas précisé ses éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Paul-Henri COTTU

Médecin, Oncologie, Institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Elisabetta MARANGONI

Laboratoire d’investigations précliniques, institut Curie, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Oncologie sénologie,
Sénologie
Mots-clés