Dossier

Stérilisation médicale du chien grâce aux implants sous-cutanés de desloréline

Mis en ligne le 30/04/2022

Auteurs : Alain Fontbonne

Lire l'article complet (pdf / 458,98 Ko)

RÉSUMÉ 
Les implants sous-cutanés à libération progressive contenant de la desloréline, un agoniste de la GnRH, ont été introduits sur le marché européen en 2007. Depuis, ils sont largement utilisés par les vétérinaires européens pour la prévention de la fertilité chez les chiens mâles adultes. Après un effet activateur initial de courte durée, le taux de testostérone chute dramatiquement en quelques semaines en raison d'un arrêt de sécrétion des gonadotrophines hypophysaires. Le chien devient médicalement castré et infertile avec une diminution de la taille des testicules et un arrêt de la spermatogenèse. Des réimplantations successives sont possibles tout au long de la vie. Ces implants peuvent être utilisés hors AMM pour prévenir la cyclicité chez les chiennes adultes. L'inconvénient majeur de l'utilisation des implants de desloréline chez les chiennes adultes est, dans un premier temps, d'induire fréquemment des chaleurs juste après l'implantation. À l'heure actuelle, il n'existe pas de protocole 100 % satisfaisant pour éviter cet inconvénient. Le traitement des chiennes prépubères avant l'âge de 6 mois pourrait être une alternative intéressante.

 

Liens d'interêts

A. Fontbonne déclare avoir effectué plusieurs travaux de recherche et publié plusieurs études en relation avec cet article.

auteur
Pr Alain FONTBONNE

Vétérinaire
École nationale vétérinaire d'Alfort, Maisons-Alfort
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Vétérinaire
Mots-clés