Entretien / Interview

Un cancer chez l'enfant: devant quels symptômes l'évoquer, comment le prouver?

Mis en ligne le 01/03/2010

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 138,52 Ko)
»» Les cancers sont très rares chez l’enfant. En effet au cours de sa carrière, un pédiatre de ville ne rencontrera pas plus de 1 à 5 cas d’affection maligne.
»» Chaque année en France 1800 à 2000 nouveaux cas sont découverts avant l’âge de quinze ans, soit un risque de survenue de 1/600 environ. Ce chiffre reste stable contrairement à certaines allégations concernant l’influence des facteurs environnementaux.
»» Au-delà de l’âge de un an, dans les pays développés, les cancers sont la seconde cause de mortalité, après les accidents, et la guérison survient dans 75 à 80 % des cas. Cependant le risque de second cancer des survivants, souvent de très longues années après, est multiplié par quatre ou six, tempérant ainsi l’optimisme d’une telle statistique.
»» Par ailleurs les problèmes de stérilité après chimiothérapie s’observent fréquemment, et leur gestion reste problématique.
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés