Au coin du Web

Délégation vaccinale

Mis en ligne le 30/10/2022

Auteurs : Compte rendu des échanges du forum de discussion de Médecine et enfance. Rédaction: M. Joras

Lire l'article complet (pdf / 401,94 Ko)

Olivier Fresco rappelle que la Haute Autorité de santé (HAS) a émis en juin 2022 un avis favorable concernant l'élargissement des compétences vaccinales aux infirmiers, pharmaciens et sages-femmes pour les enfants dès 2 ans [1].

Pour les enfants de moins de 2 ans dont la couverture vaccinale est satisfaisante, la HAS émet des recommandations différentes selon les professions concernées. Ainsi, elle ne recommande pas d'élargir les compétences vaccinales des pharmaciens et des infirmiers pour cette classe d'âge. Les infirmiers qui avaient déjà cette compétence peuvent, quant à eux, continuer à administrer tous les vaccins inscrits au calendrier vaccinal. Enfin, la HAS recommande d'autoriser les sages-femmes à prescrire et à administrer l'ensemble des vaccins inscrits au calendrier vaccinal. Jusqu'ici, pour les nouveau-nés, les sages-femmes détenaient la compétence de prescription et d'administration uniquement pour les vaccins BCG et hépatite B. Cette extension permet d'assurer une continuité dans la prise en charge, de la naissance à l'adolescence.

Toutefois, pour les professionnels n'ayant pas suivi de module spécifique de vaccination infantile, la HAS recommande que cette extension de compétences soit subordonnée à une formation certifiante. Les sages-femmes ne sont donc pas concernées par cette formation.

Pour les enfants (comme pour les adultes) immunodéprimés, la HAS recommande que la question des vaccins vivants reste de la compétence des seuls médecins.

Notre confrère O. Fresco s'interroge d'ailleurs sur la nécessité – d'un point de vue légal – d'un examen médical avant de vacciner un enfant ●

Références

1. https://www.has-sante.fr/jcms/p_3349250/fr/avis-favorable-a-un-elargissement-des-competences-vaccinales-chez-les-enfants

auteur
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie