Croquis d'enfance

La main dans le chapeau: paysages de handicap, avec figures

Mis en ligne le 01/01/2011

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 148,44 Ko)
Dans le flot continu des consultations, certaines ont resurgi sous forme de courts textes, parfois des années après que la rencontre a eu lieu. A y regarder d’un peu plus près, le commun de ces textes est d’être moins une clinique de l’enfant que celle des déplacements infimes et profitables que les patients offrent parfois au praticien. Parfois autour d’histoires exceptionnelles et parfois pas. Grains de sable, pas plus, mais tenaces et somme toute déroutants au sens propre.
Cela peut se lire comme le témoignage de la pratique mal connue du médecin scolaire, espèce suffisamment en voie de disparition pour que les récits s’en colorent d’une tournure presque ethnologique. Mais plus probablement, il s’agit en fait exactement de l’inverse, de ce qui s’est dérobé, de ce qui n’a pas fait métier, de ce moment où la technique a buté sur l’intime énigme. De ce jeu de pierre-papier-ciseau, où je croyais que j’avais le stétho toujours gagnant et où j’ai hérité de la ligne de fuite, du point troublé, de l’obligation de regarder ce qui surgissait des berges de la question restée sans réponse, entrouverte, féconde. Une histoire d’orpailleur perplexe devant son tamis. Une histoire de brèves rencontres.
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie