Côté Cochrane

Phimosis et corticostéroïdes topiques : une alternative au traitement chirurgical?

Mis en ligne le 27/05/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 172,51 Ko)

Présent dès la naissance, le phimosis physiologique se résout spontanément dans la majorité des cas. Alors que 10 % des garçons présentent un phimosis à l’âge de trois ans, cette prévalence diminue à 6-8 % à l’âge de sept ans pour atteindre 1 % à l’âge de seize ans. On parle de phimosis pathologique lorsque le prépuce présente des cicatrices fibreuses suite à des inflammations répétées ou à des décalottages forcés. Cependant, la distinction clinique entre phimosis pathologique et physiologique est difficile et le traitement chirurgical reste fréquent. Un traitement par corticostéroïdes topiques est utilisé depuis de nombreuses années pour son action anti-inflammatoire et immunosuppressive (diminution de la production de collagène). Pourtant, il n’existe pas de preuve quant à l’efficacité et à la sécurité de ce traitement.

[...]

centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés