Dossier

La répression de l'inceste sur mineur

Mis en ligne le 01/12/2011

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 906,40 Ko)
La répression de l’inceste sur une mineur est en réalité une répression indirecte, dans la mesure où cet abus sexuel ne constitue pas en lui-même une infraction spécifique. Il est en réalité réprimé à travers les infractions sexuelles dont le mineur est victime. Toutefois, la loi du 8 février 2010 a symboliquement inscrit l’inceste dans le Code pénal, par le biais d’une surqualification.
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
Mots-clés