Au coin du Web

Tuméfaction sous-aréolaire : quel diagnostic ?

Mis en ligne le 28/04/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 290,38 Ko)

Notre consoeur E. Pino a vu une petite fille âgée de six ans en visite systématique de maternelle. Elle présentait une tuméfaction dure, mobile, au niveau de l'aréole gauche, discoïde, mobile par rapport au plan sous-jacent, indolore. Il n'y avait ni écoulement, ni adénopathie, ni modification du plan cutané. Il n'y avait pas de signes de précocité pubertaire. La couleur et la forme des deux mamelons étaient identiques. Cette découverte était vraiment de l'ordre du hasard, rien dans l'aspect du thorax ne motivant l'examen précis des mamelons. E. Pino ajoute que, en position debout, le mamelon restait sans esquisse de sein. La consistance de cette tuméfaction semblait plus dure que celle d'un bourgeon mammaire. Elle a conseillé aux parents de revoir leur médecin traitant pour la réalisation d'une échographie. Elle se demande si elle aurait dû évoquer un autre diagnostic que celui de «premature telarche » (auquel elle a bien sûr pensé… mais qu'elle a éliminé).

auteur
centre(s) d’intérêt
Pédiatrie
thématique(s)
gynecologie
Mots-clés