Tribune

Le masseur-kinésithérapeute en pratique avancée : contexte étranger et français

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : Anthony Demont, Olivier Daudier, Aurélie Bourmaud

  • La loi de 2016 visant à la modernisation du système de santé français a introduit un nouveau cadre juridique dénommé “pratique avancée” pour les auxiliaires médicaux [1]. La profession d'infirmier(e) fut la première à être concernée par cette expérimentation, ensuite déployée sur le territoire national. Si la pratique avancée en masso-kinésithérapie est déjà bien établie dans certains pays, notamment en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni, qu'en est-il en France en 2022 ?
Liens d'interêts

A. Demont déclare être chargé de mission pratique avancée au sein de l’Union régionale des professionnels de santé masseurs-kinésithérapeutes d’Île-de-France.

O. Daudier et A. Bourmaud déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
centre(s) d’intérêt
Pratique avancée