Cas clinique

Angine bulleuse hémorragique

L’angine bulleuse hémorragique (ABH) est une manifestation clinique bénigne non rare [1], pouvant survenir sur l’ensemble des voies aérodigestives supérieures, plus particulièrement à des endroits exposés aux traumatismes [1]. Elle a été décrite pour la 1re fois par Badham en 1967 [2].

La physiopathologie de cette atteinte reste mal comprise. Le diagnostic est clinique, l’histologie étant peu contributive et l’immunofluorescence négative [3]. En général, les vésicules se rompent spontanément [4]. Cette pathologie est très certainement sous-diagnostiquée du fait de sa méconnaissance fréquente par les médecins et de son évolution rapide et spontanément favorable. Nous rapportons ici le cas d’une patiente présentant une ABH au niveau du palais.


Observation Une patiente de 56 ans consulte en urgence pour une lésion bulleuse survenue soudainement, ayant un aspect violacé et située au niveau du palais. Elle nous rapporte avoir déjà présenté atteinte similaire 1 fois quelques mois auparavant. La lésion s’était alors rompue et avait cicatrisé en quelques jours. Inquiète de cette récidive, elle souhaite avoir un avis en urgence. Elle présente comme antécédent médicaux de l’arthrose, pour lequel elle prend du…

L’accès à la totalité de l’article est protégé




Liens d'intérêt

B. Demoury, M. Mondoloni, S. Boussouni, P. Walter, G. Lescaille et J. Rochefort déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.