Editorial

Paris 2024 : une immersion totale dans ce qui fait l’audiologie à travers le monde


(pdf / 129,19 Ko)

Le 36e congrès mondial d’audiologie (WCA) se tiendra à Paris du 19 au 22 septembre 2024 prochain, à quelques jours de la clôture des Jeux olympiques. Forum très attendu des 40 sociétés savantes qui constituent la Société internationale d’audiologie (ISA) sur l’ensemble des cinq continents, l’événement réunit tous les deux ans les meilleurs spécialistes des troubles de l’audition, du langage et de l’équilibre qui y convergent pour échanger sur les dernières avancées scientifiques dans leurs domaines respectifs et sur leurs retombées cliniques. Depuis la création de l’ISA en 1952, il n’avait été organisé en France qu’à deux reprises : en 1955, sous la présidence du Pr André Aubin, puis en 1974, sous celle du Pr Paul Pialoux (https://isa-audiology.org/about-isa/history).

La Société française d’audiologie, avec le soutien de la Société française d’otorhinolaryngologie, a travaillé d’arrache-pied pour réunir une troisième fois à Paris les experts mondiaux de la surdité, des acouphènes et des vertiges. Un programme scientifique exceptionnel a été préparé, touchant des champs aussi variés que les politiques de santé publique, l’utilisation de modèles prédictifs et des big data, les approches personnalisées ou pédiatriques.

De la télé-audiologie à l’émergence de l’intelligence artificielle, des spécificités de l’appareillage des surdités et de l’implantologie auditive à travers le monde à la pratique de l’audiologie basée sur la preuve, l’ensemble des bouleversements profonds qui traversent les pratiques professionnelles sera abordé. Traditionnellement, à chaque WCA, les thèmes de chacune des trois principales tables rondes sont choisis par le comité exécutif de l’ISA, les représentants des sociétés savantes affiliées et le président du congrès : l’an prochain, il s’agira respectivement de “ototoxicité”, “audition et cognition”, “audition et pathologies neurodéveloppementales”, autant de thèmes qui promettent des échanges riches et nourris.

Parce que leur expertise de pointe est indissociable des progrès de la discipline, le 36e WCA sera également un forum de choix pour les chercheurs en neurosciences auditives, en génétique, ainsi qu’en troubles du langage et de la communication. Le comité exécutif de l’ISA remettra au Pr Linda Hood (Vanderbilt University, États-Unis) le prix Aram Glorig, en hommage à 40 ans de contribution exceptionnelle en recherche tant fondamentale que translationnelle dans les domaines des surdités héréditaires, de l’évaluation des voies auditives afférentes et efférentes, et du diagnostic clinique des troubles du spectre des neuropathies auditives.

Le comité d’organisation local a souhaité que soit mis à l’honneur l’apport indéniable des progrès récents de l’imagerie dans le diagnostic des pathologies de l’oreille interne, qu’elles affectent la fonction de l’audition ou de l’équilibre. Les innovations thérapeutiques et industrielles seront également mises en avant afin de promouvoir les applications de la recherche clinique et translationnelle.

L’ambition est d’offrir aux audiologistes du monde entier un regard nouveau sur les pathologies émergentes en audiologie et en otoneurologie, grâce à des conférences uniques et à de nombreux ateliers pratiques, où spécialistes chevronnés et futurs praticiens pourront se retrouver pour partager leur expérience ou approfondir leurs connaissances.

En septembre 2024, c’est vers Paris que les regards se tourneront, et pas seulement pour les Jeux olympiques. Réservez la date et préparez-vous à participer à l’événement phare de l’audiologie mondiale !