Editorial

Étude REMINDER : un pas vers le blocage précoce des effets des minéralocorticoïdes dans l’infarctus du myocarde ?

L’aldostérone est le médiateur final du système rénine-angiotensine-aldostérone. Il exerce des effets délétères cardiovasculaires directs et indirects, par des mécanismes endo-, para- et autocrines, passant par des voies génomiques ou non génomiques. Ces effets sont particulièrement importants à la phase aiguë de l’infarctus du myocarde, lors de laquelle l’aldostérone est associée à la survenue d’une fibrose extensive, de remodelage ventriculaire, d’arythmies ventriculaires et de mortalité. Le bénéfice du blocage des récepteurs des minéralocorticoïdes (MR) dans les contextes de l’insuffisance…

L’accès à la totalité de l’article est protégé