Dossier

Test salivaire pour le diagnostic de l’endométriose : entre innovation et application clinique

Les patientes atteintes d’endométriose présentent une errance diagnostique parfois de plusieurs années (délai moyen : 8 à 10 ans). Un test salivaire intégrant une combinaison de 109 miARN a récemment été développé pour le diagnostic de l’endométriose. Les performances diagnostiques du test salivaire, combinées à sa simplicité d’utilisation et à son caractère non invasif, motivent une réflexion approfondie et une anticipation quant à son application pratique en clinique.


Généralités L’endométriose est un problème de santé publique. En effet, elle concernerait minimum 3 % de la population générale et environ 10 % des femmes en âge de procréer. Cette prévalence étant encore plus élevée (20-30 %) chez les patientes infertiles [1]. Depuis la publication de la feuille de route édictée par le président de la République, Emmanuel Macron, en 2021 dans le cadre de la Stratégie nationale de lutte contre l’endométriose,…

L’accès à la totalité de l’article est protégé




Liens d'intérêt

S. Bendifallah, A. Spiers, F. Golfier et P. Descamps déclarent être membres du conseil scientifique de Ziwig.

L. Delbos, C. Durant des Aulnois, C. Chapron, S. Hamamah et P. Collinet déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.