Dossier

Faire du sport avec ses 2 poumons : comment ça marche ?

  • L’effort s’accompagne d’une augmentation de la consommation d’oxygène.
  • Le transport de l’oxygène de l’atmosphère aux mitochondries musculaires est normalement limité par le système cardiovasculaire.
  • Il peut exister une limitation pulmonaire à l’effort extrême, se manifestant par une hypoxémie à l’effort définie par une diminution de plus de 3 % de la saturation artérielle en oxygène.
  • L’hypoxémie à l’effort peut être d’origine ventilatoire chez des sujets dont les poumons sont relativement plus petits par dysanapsie, après pneumectomie ou au cours d’une bronchoconstriction ou d’un spasme glottique induit par l’effort.
  • L’hypoxémie à l’effort peut aussi résulter d’un œdème pulmonaire sur haut débit cardiaque comme cause de bas rapports ventilation/perfusion et d’une altération du transfert alvéolocapillaire de l’oxygène.

“– C’est le poumon vous dis-je...– Le poumon ?– Oui”Molière, Le Malade imaginaire, 1673, III, 10 Le sport essouffle. Pourquoi cet inconfort ? Comme Argan dans Le Malade imaginaire, on se laisse aisément convaincre que la cause en est pulmonaire. Ce n’est généralement pas le cas. Notions de base L’exercice physique augmente la consommation d’oxygène (VO2) par la mise en œuvre intégrée de mécanismes de transport par convection et par diffusion impliquant…

L’accès à la totalité de l’article est protégé




Liens d'intérêt

R. Naeije déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.