Mise au point

Les outils coercitifs dans l’éducation du chien

RÉSUMÉ 
Les conséquences de l’utilisation des méthodes coercitives sont connues et incluent des nécroses de la peau, des réponses physiologiques de peur et de douleur, ainsi que des associations négatives avec des stimuli neutres.

Les causes de leur utilisation sont liées à la recherche de solutions rapides et à l’impuissance ressentie par les propriétaires pour résoudre des comportements indésirables, souvent symptômes d’une affection comportementale. Malgré les preuves scientifiques contre leur utilisation, ces méthodes restent couramment utilisées en France.

En janvier 2023, une loi a été adoptée à l’Assemblée nationale et interdit la vente et l’utilisation des colliers électriques. Cette interdiction vise à encourager une prise en charge de meilleure qualité en cas de trouble du comportement, en favorisant une démarche étiologique.


Depuis des années, l’éducation canine évolue vers des méthodes dites positives, prônant un respect de l’animal et de ses émotions et visant, au-delà de l’efficacité, à établir une relation harmonieuse entre le propriétaire et son chien. Dans ce texte, nous commencerons par définir ce que sont les méthodes positives et coercitives, puis nous exposerons les risques inhérents à l’utilisation des méthodes coercitives, enfin nous ferons un point rapide sur la loi française…

L’accès à la totalité de l’article est protégé




Liens d'intérêt

Sylvia Masson déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.