Dossier

Médecine interne. Le laser en urologie vétérinaire

RÉSUMÉ 
Le laser en médecine vétérinaire a été introduit il y a 20 ans et permet de traiter certaines affections urinaires de manière minimalement invasive (réduction de la douleur post­opératoire et du temps d’hospitalisation). Par ailleurs, il peut être utilisé dans le traitement des syndromes brachycéphales.

En médecine vétérinaire, pour la prise en charge de certaines affections urinaires, 2 types de laser sont principalement utilisés : le laser diode, qui permet de couper les tissus avec un pouvoir de coagulation important, et le laser Holmium:YAG pour couper les tissus, coaguler, mais aussi fragmenter les lithiases urinaires.

En médecine humaine, les urologues utilisent un nouveau type de fibre laser, le thulium fibré, qui permet une pulvérisation plus rapide des lithiases urinaires.


Le laser en urologie vétérinaire est principalement utilisé pour la lithotripsie urétrale et vésicale ainsi que pour la correction de l’ectopie urétérale. La lithotripsie intracorporelle La lithotripsie intracorporelle a été rapportée dans le traitement des lithiases des chiens, des chevaux, lapins et moutons. Le laser recommandé actuellement en médecine vétérinaire est le Ho:YAG (Holmium:YAG). Ce laser est formé de cristaux de grenat d’yttrium et d’aluminium combinés…

L’accès à la totalité de l’article est protégé




Liens d'intérêt

Élodie Darnis déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.