Mise au point

Le syndrome inflammatoire multisystémique de l’enfant

POINTS FORTS

  • La survenue d’un syndrome inflammatoire multisystémique chez l’enfant (PIMS) après un Covid a augmenté le nombre d’hospitalisations pédiatriques en soins intensifs.
  • Les manifestations du PIMS sont variées, l’atteinte cardiovasculaire et les dysfonction­nements myocardiques étant les plus fréquents.
  • Le diagnostic de cette maladie se fonde sur un faisceau d’arguments ; cependant, l’exposition préalable (4 à 6 semaines) au Covid reste un élément-clé.
  • À cause des similitudes avec la maladie de Kawasaki, l’approche thérapeutique du PIMS se base sur l’utilisation des traitements immunomodulateurs, voire immunosuppresseurs dans les formes plus graves.
  • Il est important de mentionner que la vaccination protège du risque de survenue de PIMS.

Le syndrome inflammatoire multi­systémique de l’enfant (multi­system inflammatory syndrome in children (MIS‑C), ou pediatric inflammatory multi­system syndrome (PIMS)) est une pathologie survenant chez l’enfant au décours d’une infection à SARS-CoV-2. Les 1ers cas ont été rapportés par des médecins du Royaume-Uni en avril 2020. Ces derniers ont décrit la survenue d’une insuffisance cardiaque aiguë associée à des symptômes gastro-­intestinaux dans un contexte…

L’accès à la totalité de l’article est protégé




Liens d'intérêt

F. Zekre et A. Belot déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.