Dossier

Prise en charge thérapeutique des cancers solides chez le patient transplanté d'organe

Mis en ligne le 19/11/2017

Auteurs : A. Guillemin, B. Rousseau, C. Tournigand

  • L'incidence des cancers est augmentée chez les patients transplantés d'organe solide par rapport à la population générale. Le présent article a pour objectif de décrire la prise en charge oncologique spécifique des patients greffés développant un cancer après la greffe. À la découverte du cancer, le traitement oncologique doit être choisi en prenant en compte le risque de toxicité sur le greffon et les risques d'interactions médicamenteuses avec les traitements immunosuppresseurs. D'autre part, certains traitements immunosuppresseurs ayant un rôle potentiellement pro-oncogène, l'adaptation de l'immunosuppression peut être discutée. Les patients développant un cancer après une transplantation nécessitent donc une prise en charge multidisciplinaire adaptée associant les équipes de cancérologie et de transplantation.
Liens d'interêts

A. Guillemin déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

Les autres auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Aude GUILLEMIN

Médecin, Oncologie, Hôpital Henri Mondor, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Benoît ROUSSEAU

Médecin, Oncologie, Hôpital Henri Mondor, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Christophe TOURNIGAND

Médecin, Oncologie, Hôpital Henri Mondor, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Transplantation,
Oncologie générale
Mots-clés