Dossier

Arrêt des traitements dans la leucémie myéloïde chronique en phase chronique

Mis en ligne le 17/09/2018

Mis à jour le 24/09/2018

Auteurs : L. Legros, J.M. Cayuela

L'amélioration sans précédent de l'espérance de vie observée dans la leucémie myéloïde chronique en phase chronique (LMC-PC) est à mettre, notamment, sur le compte des réponses moléculaires (RM) profondes observées sous inhibiteurs de tyrosine kinase (ITK). Une stratégie d'arrêt des ITK dans la LMC-PC a montré ces dernières années sa faisabilité. Des patients adultes en phase chronique au diagnostic, ayant un transcrit BCR-ABL1 bien caractérisé et classique, traités par un ITK de première ou de deuxième génération pendant au moins 5 ans et en réponse optimale dès le début de leur histoire peuvent être candidats à une stratégie d'arrêt des ITK si leur RM4,5 est persistante et stable depuis au moins 2 ans. Cependant, cette stratégie d'arrêt des ITK nécessite une sélection attentive et une information détaillée des patients candidats ainsi qu'une surveillance clinique et biologique rigoureuse. Le recul restant encore restreint, la vigilance est de mise.

Liens d'interêts

L. Legros déclare avoir des liens d’intérêts avec Novartis, BMS, Incyte et Pfizer.

J.M. Cayuela n’a pas précisé ses éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Laurence LEGROS

Médecin, Hématologie, CHU Paul-Brousse, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Jean-Michel CAYUELA

Pharmacien, Hôpital Saint-Louis, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
Mots-clés