Dossier

État des lieux dans le traitement des lymphomes non hodgkiniens

Mis en ligne le 30/04/2019

Auteurs : B. Tessoulin

  • Le développement des technologies d'immunothérapie autologue T par expression du récepteur chimérique anti-CD19 est en train de bouleverser nos pratiques. Les résultats positifs s'accumulent pour les CAR-T cells (études ZUMA-1, JULIET, TRANSCEND-NHL-01), avec des taux de rémission complète persistante situés entre 40 et 58 % chez des patients souffrant d'un lymphome B agressif en situation réfractaire ou de rechute itérative. Si ces excellents résultats ont été confirmés en situation de vie réelle dans la population américaine, ils ne doivent pas cacher que, en intention de traiter, les succès sont plus modestes. Les données de plus de 500 patients traités par ces produits sont désormais publiées, les toxicités directes (syndrome de relargage cytokinique et toxicité neurologique) sont désormais bien identifiées et leur prise en charge codifiée. Les efforts se concentrent maintenant sur l'identification des mécanismes de résistance et les combinaisons à venir.
Liens d'interêts

B. Tessoulin déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Lymphomes non hodgkiniens
Mots-clés