Editorial

Immunothérapie en hématologie, une vieille idée toute neuve

Mis en ligne le 31/12/2022

Auteurs : Pr Emmanuel Raffoux

Lire l'article complet (pdf / 80,26 Ko)

Immunothérapie : réveiller, aider un système antitumoral présent chez chacun. Vaste projet, dont des générations d'oncologues et d'hématologues ont rêvé pour permettre de vaincre le cancer. Certes, les premiers résultats de l'immunothérapie cellulaire que constitue l'allogreffe de moelle furent assez encourageants pour emmener plusieurs générations d'hémato­logues dans ce défi de la transplantation afin d'essayer de guérir de ces terribles maladies hémato­logiques, et en particulier les leucémies aiguës.

Les progrès dans la connaissance de la biologie des cellules du système immunitaire ont ensuite conduit à développer de nouveaux traitements permettant de moduler l'activité de ces cellules. Ces immunothérapies ont maintenant pris place dans le paysage thérapeutique des hémopathies, en particulier dans 3 pathologies : les lymphomes, les leucémies aiguës lymphoblastiques (LAL) et le myélome multiple. Dans ce dossier, 2 articles de synthèse reprennent les principaux résultats et les indications actuelles des anticorps bispécifiques et des cellules CAR-T autologues dans ces maladies où elles font partie du soin courant.

Mais l'immunothérapie n'en est qu'à ses débuts, et de nouvelles stratégies arrivent progressivement dans nos domaines d'activités. Avoir à disposition des lymphocytes T antitumoraux sans délai pour vaincre rapidement des maladies résistantes aux traitements conventionnels est une approche en développement dans les LAL. L'un des articles fait une mise au point sur l'essor de ces stratégies de cellules CAR-T allogéniques. Plus récemment, une importante recherche a été menée sur un compartiment de cellules immunitaires innées, et en particulier les cellules NK. Vous pourrez lire une importante mise au point sur ce type cellulaire, ses fonctions physiologiques antitumorales et ses dysfonctions dans un certain nombre d'hémopathies. Ces connaissances permettent actuellement le développement d'une stratégie d'immunothérapie visant à utiliser ou manipuler ces cellules notamment dans le domaine des leucémies aiguës myéloïdes (LAM). Une mise au point sur les immunothérapies en cours d'expérimentation dans les LAM est également proposée.

La rencontre de l'hématologie et de l'immunologie est déjà une vieille histoire puisque la première greffe de moelle a été réalisée il y a plus de 60 ans. Elle n'en est sûrement qu'à ses débuts quand on regarde les résultats de l'immunothérapie qui modifient notre quotidien et la richesse de la recherche.

Cet immense espoir que suscite l'utilisation du système immunitaire de nos patients pour vaincre la maladie est là, mais ce n'est sûrement que le balbutiement dans l'élaboration de nos stratégies de traitements de demain.

Liens d'interêts

E. Raffoux déclare avoir des liens d’intérêts avec BMS, Astellas, AbbVie, Kronos, Servier, Sanofi et Janssen.

auteur
Pr Emmanuel RAFFOUX
Pr Emmanuel RAFFOUX

Médecin
Hématologie
Hôpital Saint-Louis, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie