Dossier

Intérêt de la détection des blastes résiduels dans la leucémie aiguë lymphoblastique

Mis en ligne le 31/10/2020

Auteurs : M. Eveillard, M. Camuset, A. Grain

  • Les leucémies aiguës lymphoblastiques (LAL) sont de bon pronostic chez l'enfant, et leur pronostic s'améliore chez l'adulte, mais près de 1 enfant sur 5 et 1 adulte sur 2 rechutent. Plusieurs facteurs pronostiques permettent d'identifier plus tôt ces patients à risque. Les facteurs préthérapeutiques du diagnostic, liés au patient (âge, comorbidités) ou à sa maladie (leucocytose, immunophénotype, anomalies cytogénétiques ou moléculaires), sont de bons indicateurs pronostiques. Après le traitement, la réponse à la chimiothérapie évaluée par l'étude de la maladie résiduelle (MRD) dans le sang périphérique (points précoces) ou dans la moelle osseuse (en fin d'induction) constitue un des facteurs pronostiques les plus puissants quelles que soient les catégories d'âge, chez l'enfant comme chez l'adulte. En effet, une MRD indétectable est associée à une diminution du taux de rechutes, à une meilleure survie globale et à une meilleure survie sans événement. Elle correspond à l'évaluation de la fonte des blastes après la chimiothérapie, quantifiée par différentes techniques, la cytométrie en flux (CMF) ou la biologie moléculaire. Ces techniques complémentaires, utilisées à des temps différents de traitement des patients, permettent un suivi pertinent des patients atteints de LAL.
Liens d'interêts

M. Eveillard, M. Camuset et A. Grain déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Marion EVEILLARD

Médecin
Hématologie
CHU de NANTES, Nantes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Leucémie aiguë lymphoblastique (LAL),
Maladie résiduelle
Mots-clés