Dossier

Lymphome de Hodgkin chez les sujets âgés

Mis en ligne le 31/08/2019

Auteurs : H. Ghesquières

Les LH (lymphomes de Hodgkin) du sujet âgé sont, de façon un peu arbitraire, définis comme concernant des sujets de 60 ans et plus. Les patients de cette tranche d'âge représentent, dans les données de registres, environ 30 % de l'ensemble des patients souffrant de cette hémopathie lymphoïde maligne. Ils présentent des spécificités anatomopathologiques et cliniques par rapport aux patients plus jeunes. Les formes à cellularité mixte et l'association à l'EBV (virus d'Epstein-Barr) sont plus fréquentes. La présentation est plus agressive, avec plus fréquemment des symptômes B, des atteintes disséminées et, plus rarement, des atteintes médiastinales et des masses tumorales importantes. Le pronostic est plus péjoratif que celui des adultes jeunes ; notamment, la toxicité des traitements est plus marquée et la fréquence des 2nds cancers est accrue. Cela souligne l'importance des évaluations gériatriques qui permettent de guider les choix thérapeutiques. Alors que ces patients étaient jusqu'à récemment rarement inclus dans les études thérapeutiques (< 10 %), les groupes coopérateurs mettent en place depuis quelques années des essais thérapeutiques spécifiques pour cette tranche d'âge.

Liens d'interêts

H. Ghesquières déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche, Celgene, Gilead, Janssen, Sanofi et Takeda.

auteur
Dr Hervé GHESQUIERES

Médecin
Oncologie
Centre hospitalier Lyon-Sud, Hospices civils de Lyon, Pierre-Bénite
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie
thématique(s)
Lymphome de Hodgkin
Mots-clés