Dossier

Masse sanguine et culture de progéniteurs : des examens obsolètes dans le diagnostic des néoplasies myéloprolifératives ?

Mis en ligne le 30/06/2020

Auteurs : N. Maslah, L. Drevon, O. Ravdan, S. Giraudier

  • La mesure de la masse sanguine et la culture de progéniteurs érythroïdes et mégacaryocytaires ont longtemps été des examens diagnostiques importants dans les néoplasies myéloprolifératives. Depuis la découverte des mutations initiatrices JAK2, MPL, puis CALR, et, plus globalement, à l'ère du diagnostic et du suivi moléculaire par des techniques de séquençage de nouvelle génération, l'intérêt de ces examens est devenu plus limité et leur prescription a diminué de manière significative. Nous abordons tout d'abord dans cette revue les situations dans lesquelles la masse sanguine reste critique concernant la conduite à tenir sur le plan thérapeutique, notamment dans les cas où l'hématocrite ne reflète pas correctement le volume globulaire total. Nous démontrons aussi que la culture de progéniteurs reste d'intérêt pour les néoplasies myéloprolifératives dites triples négatives pour les mutations initiatrices, et peut-être dans un cadre théranostique.
Liens d'interêts

S. Giraudier déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.
Les autres auteurs n’ont pas précisé leurs éventuels liens d’intérêts.

auteur
Dr Stéphane GIRAUDIER
Dr Stéphane GIRAUDIER

Médecin
Hématologie
Hôpital Henri Mondor, Créteil
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hématologie,
Oncologie hématologie,
Oncologie urologie
Mots-clés